Le réseau informatique et ses logiciels pour une entreprise

Le réseau – l’essentiel

Un réseau informatique en entreprise permet l’accès à internet, les mails, les documents partagés ainsi que la mise à disposition d’une plateforme de travail collaboratif. Ce sont les principaux atouts d’un réseau. Concrètement, il s’agit de relier les ordinateurs entre eux. Un mini-réseau connecté à votre box est tout de même un réseau.

Dans une entreprise, un réseau informatique est un peu plus élaboré. Chacun des utilisateurs se connecte avec un identifiant et un mot de passe authentifiés par le serveur et l’utilisateur peut accéder à des données du réseau informatique via des sous-postes. Le serveur est au centre de la configuration du réseau informatique d’une entreprise. Tous les ordinateurs de l’organisation y sont reliés. Des baies de sauvegarde permettent de gérer et sauvegarder les données créées par l’entreprise. Grâce à ce réseau informatique, elles sont facilement retrouvables et distribuables.

Comme vous l’avez compris, un serveur joue un rôle primordial au sein du réseau informatique. Bien évidemment on y privilégie la sécurité et l’exploitation. Seules les personnes autorisées peuvent accéder aux données du serveur qui est équipé d’un pare-feu et protège de toutes intrusions indésirables. Un antivirus est aussi présent afin de se prémunir contre les attaques venant d’Internet.

Un réseau permet de partager des périphériques. Grâce au réseau, vous pouvez imprimer à distance sur l’imprimante commune, sans déranger personne. Idem pour graver un cd, scanner un document, faxer…

Le partage des données est également essentiel. Les documents, les fichiers sont stockés au même endroit afin que toutes les personnes autorisées à les lire ou à les utiliser, y aient accès instantanément. Plus besoin de de cd ou de clés usb pour travailler ensemble sur les mêmes projets. Il y a un gain de temps et la qualité du travail commun est améliorée.

La sécurité des données est améliorée car les sauvegardes sont faites à partir du serveur. Les données sont donc centralisées. Ce serveur doit donc être un ordinateur autonome et puissant, capable de contenir, de traiter une grande quantité d’information et de les distribuer à un grand nombre d’utilisateurs en même temps. Ces utilisateurs sont appelés clients. Le serveur règlemente également les accès des utilisateurs en fonction de leurs droits, selon la politique de sécurité. Ceci afin que les données restent confidentielles et soient accessibles ou modifiables seulement par les personnes concernées. De plus, un serveur est protégé électriquement avec des onduleurs qui sont en quelque sorte des batteries de secours.

Le-réseau-informatique-et-les-logiciels-d’une-entreprise
Le partage d’applications est très à la mode

Traditionnellement monopostes, les applications informatiques courantes sont de plus en plus souvent disponibles en version réseau, telles que la messagerie électronique ou la gestion de bases de données. Outre l’économie de plusieurs licences au profit d’une seule licence de groupe, l’usage d’applications partagées permet de travailler à plusieurs et en même temps sur les mêmes données.

Ces logiciels sont constitués d’une base de données centrale et de divers modules de fonctions spécifiques telles que la gestion des ressources humaines, le stock, le suivi de production (GPAO) les relations clients/fournisseurs, etc. L’avantage est que tous les aspects de l’entreprise sont gérés en cohérence et de manière instantanée. Les opérateurs de l’entreprise peuvent intégrer et exploiter les données en temps réel. Les gains de temps, de productivité et de qualité sont excellents.

Un réseau informatique ne signifie pas que tout est disponible pour tous ni tout le temps. Des droits et des restrictions sont aisément configurables selon l’organigramme des ressources humaines, l’organisation matérielle et fonctionnelle, les besoins et les orientations de l’entreprise. Il est possible de maîtriser tous les aspects de la mise en réseau : plages horaires, accès aux données, aux fonctions et aux périphériques, droit de lecture ou de modification, etc.

Le matériel

N’oublions pas qu’un réseau informatique c’est avant tout une structure matérielle qui sert à relier les équipements et peut s’appuyer sur diverses technologies. Concrètement, un réseau câblé est le plus courant aujourd’hui. La norme la plus répandue reste les câbles RJ45 de catégorie 5 mais la catégorie 6, utilisée pour véhiculer des débits plus importants, commence à se faire sentir avec le développement des réseaux fibrés.

Concernant les logiciels d’exploitation des serveurs, plusieurs technologies sont en concurrence.

Microsoft NT est l’un des plus répandu. De NT4 à Server 2003, les technologies MS NT sont faciles à installer, d’un usage aisé mais ces systèmes ne sont pas réputés pour leur stabilité et leur compatibilité dans le temps. Attention à la gestion des licences qui peut se révéler coûteuse. Microsoft NT trouve sa place dans une entreprise qui ne veut pas se poser de questions sur son informatique.

Unix quant à lui est une technologie éprouvée en matière de serveurs et douée d’une adaptabilité et d’une stabilité inégalées mais d’un accès spartiate et fonctionnaliste. Les coûts d’installation peuvent paraître élevés, mais se révèlent très économiques dans la durée. Ce système développe toute sa puissance à travers des applications métiers spécifiques à votre entreprise.

Enfin GNU / Linux, qui est un dérivé d’Unix, repose sur une idéologie moins capitaliste que les précédentes. Peu onéreuse, d’une stabilité et d’une adaptabilité excellentes, elle souffre parfois d’un manque de documentation vis-à-vis de certaines fonctions. Cependant, cela convient très bien à des tâches simples et efficaces pour un coût minimum ou des fonctions spécifiques puissantes développées sur mesure.

A noter, et ce sera ma conclusion, rien ne sert d’avoir un serveur surpuissant et des ordinateurs clients d’anciennes générations. Le parc informatique doit être cohérent. Dans ces architectures de travail, rien de tel que de bons PC clients dotés de SSD… La capacité de traitement sera démultipliée pour un investissement relativement peu élevé.